Récit de voyage

La croisière des charpentiers

Départ le 31 mai pour la croisière nord en Mer Rouge et retour le 7 juin. Jacques “Géoman”, Jean-François “Jaime Pas les Jaime pas”, Jean-Luc “le Bleu” et Pyves, “Président en vacances”.

Avion avec Easy Jet, confort boisson et nourriture à gogo (ou pas…).

 

Dîner à l’aéroport, petites courses pour l’apéro et contrôle des sacs. Yves doit tout vider, et il en a du bordel, mais ça on en reparlera plus tard. Transfert à Safaga et arrivée au bateau, le Ghani. Gros bateau de croisière avec tout le confort nécessaire. Petite surprise agréable, on a des chambres en haut, merci Jacques. On est 19 plongeuses et plongeurs sur le bateau, tous français à part nous et le Dive Bruno qui est belge. Souper assez tard, les derniers passagers arrivent vers 21h30. Le premier matin, briefing et présentation, puis départ pour la première plongée. On a pas mal de vent et ça secoue dur sur le bateau. Matériel, un Français a le mauvais tuyau pour son détendeur, merci Mares pour les complications, mais le Pyves, qui avait un gros bordel dans son sac, a pu le dépanner. On commence fort avec les plongées, 64 minutes et 74 minutes, pour les deux premières.

 

Au deuxième jour, journée matériel, JFP a ses deux détendeurs qui fusent au premier étage, mais Yves le sauveur a un octopus de réserve. Mais c’est pas tout, Jacques paume la vitre de protection de son ordi et son parachute tandis que Jean-François perd sa boussole. Au troisième jour, le vent va tomber, pour notre grande joie, lorsque l’on arrive vers le Thistlegorm. “TANT MIEUX !!!”. On a pris le rythme de croisière : plonger, manger, dormir…

 

Journée épaves, le matin on fait le Rosalie Moller et dans la journée on fait deux fois le Thistlegorm. Le soir, steak frites salade, si si, c’est possible et c’était très bon. Quatrième jour, Ras Mohamed et Yolanda Reef, magnifique tombant avec une fin de plongée parmi les WC et baignoires. Après le p’tit déj, cours sur les OTU avec JFP, très bon élève. L’ambiance est au top à la table des p’tits Suisses, même qu’on se bat pour y être. Côté matériel, c’est  Jean-Luc qui a pris de l’eau dans sa lampe, résultat elle est naze ! Et Jean-François casse la sangle de sa palme, merci Pyves pour le bordel de matos !!! Cinquième jour, première plongée sur une épave et après on attaque le retour vers Safaga, hé oui, déjà ! La deuxième est sur un plateau suivi d’un tombant. De toute beauté ! Sur la première plongée, Bruno de la Dordogne nous fait une démonstration de pénétration dans une cavité pour tracer une murène, un fou furieux mais un gars très sympa. On a bien failli lui donner la nationalité suisse, MDR !!! Mais comme il ne pige pas le septante et le nonante, il a été recalé. En tout cas, je pense qu’il s’en souviendra de sa croisière avec la bande des charpentiers !!!

 

Le festival du matos continue, The Best Géoman a son détendeur qui fuse et, le vilain petit garnement, il a monté son matériel comme un jeune premier, l’inflateur est sur le principal et on peut pas le lui fermer !!! On finit la journée avec deux plongées, dont une de nuit. Gros Napoléon, murène en pleine eau, poisson crocodile et poissons pierres. Petit film sur la croisière, apéro et souper tard le soir. Le sixième jour commence par une plongée à Panorama Reef, un joli tombant avec du courant dans le bon sens, on finit sur un plateau et on longe un autre tombant. Belle plongée avec un thon en pleine eau et pas mal d’anémones  avec les Nemos et leurs tout petits. Retour à la marina, ça sent la fin !

 

On va faire un petit tour vers la ville, une petite bière sans alcool et, avec Bruno de la Dordogne, on se fait des petits achats : t-shirt et short, de chez Momo. Souper toujours aussi excellent et soirée Ricard et fond de bière, on n’a plus rien à boire ! Grosse bastringue sur le bateau d’à côté…Le dernier jour, petit déjeuner à 8h00, on a pu rester au lit un moment, et après commence une longue journée d’attente avant le retour vers notre verte patrie. On va dîner avec Bruno le Dive Belge dans un hôtel de Menaville, l’Ali Baba. Belle assiette de poissons et petites bêtes des mers. Ensuite, direction l’aéroport, où l’on ne peut pas rentrer, trop vite !!! La patience est de mise dans ce pays et faut pas s’énerver !On se passe le temps en whatsappant avec la Suisse, le retour dans la société de communication. C’est vrai qu’au milieu de la Mer Rouge, ben, on était de retour dans la préhistoire !!! Dans l’avion d’Easy Jet, pas de bouffe, y ont tout vendu lors du trajet précédent, et ça énerve “Jaime Pas les Jaime pas” et on est d’accord avec. N’importe quoi cette compagnie !!! Mais on arrive quand même en Suisse, et le BLEU avait même sa voiture de retour ! Trajet tranquille et retour dans nos foyers respectifs. Ce fut une magnifique sortie et tout le monde l’a appréciée. Un grand merci à Jacques “Géoman” pour l’organisation de ce superbe voyage ! Vivement “La croisière des Charpentiers, le Retour” et on espère avoir le même nombre d’épisodes que Rocky !!!

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.