Sortie Club

Plongée sous glace

Samedi 6 février 2016, le soleil est avec nous. De bon matin, Nicole, Marco, Mathieu et moi embarquons dans la voiture des Bovet-Valli pour attaquer les 57 km qui nous séparent du Lac de Lioson. Après une heure de route, nous arrivons à destination. Afin d’attendre l’arrivée des membres du club subaquatique de Vernier et Onex, nous décidons de boire un petit café à l’Hôtel le Relais Alpin. Une fois tout le monde arrivé, nous prenons un peu d’altitude en nous rendant sur la place où nos voitures passeront la nuit. Tout le monde s’y met pour charger le matériel sur le ratrak. Une fois cela fait, nous débutons l’ascension en raquettes pour atteindre le restaurant du Lac de Lioson qui culmine à 1848 m. Impatients d’atteindre notre objectif, Marco et moi piquons une marche effrénée, pour enfin arriver les premiers au lac. Nous découvrons alors cette magnifique étendue de neige entourée de montagnes impressionnantes. Difficile de croire qu’un lac se trouve là-dessous… 

 

Les uns après les autres, les plongeurs arrivent. Nous déchargeons le matériel et le stockons dans la salle du chalet prévue à cet effet. Cela fait, nous décidons de monter à l’étage afin de réquisitionner un dortoir pour la nuit. 

Les estomacs commencent à se faire creux. Nous nous mettons à table pour déguster le repas concocté par le personnel du restaurant. S’ensuit un briefing avec la création des palanquées pour la plongée de l’après-midi. 

Les heures tournent et quelques plongeurs enfilent déjà leur combinaison étanche pour aller ouvrir les trois trous dans lesquels nous allons nous immerger. Les premières palanquées se préparent et peu après, les plongeurs débutent leur immersion dans le lac. S’ensuit un va-et-vient d’hommes-grenouilles entre le restaurant et le trou… Tous ressortent avec un énorme sourire et tout plein d’anecdotes à raconter. 

 

Enfin, c’est mon tour et celui de mon binôme. Nous nous asseyons au bord du trou, enfilons nos palmes et nous laissons glisser dans l’eau qui ne dépasse pas les 3 degrés en surface. Après avoir fait bien attention que les robinetteries soient dans l’eau, je commence enfin à respirer sur mon détendeur. Derniers signes en surface pour savoir si tout est bon et nous commençons enfin notre immersion. Nous découvrons alors un monde complètement différent de celui dans lequel nous étions il y a seulement quelques secondes. La lumière du soleil qui passe à travers le trou forme un puits de lumière sublime, donnant une ambiance mystique à ce lac. Les bulles rejetées par les plongeurs s’en vont s’écraser contre le plafond de glace pour composer des formes étranges. A certains endroits, on peut y apercevoir de grandes fissures. La faune n’est pas très abondante mais quelques truites viennent quand même à notre rencontre. Certains plongeurs s’amusent à marcher à l’envers sous ce toit de glace, donnant l’impression d’être sur la lune. Après une bonne vingtaine de minutes, les mains commencent déjà à se frigorifier ; nous commençons alors notre ascension vers la sortie. Quelle magnifique plongée ! 

 

Une fois les immersions terminées, le petit apéro de fin de journée s’impose. S’ensuit une bonne fondue, pour enfin terminer cette superbe journée avec une soirée bien arrosée pour certains. 

Le lendemain matin, le temps est moins clément. Cela ne nous empêche pas de nous immerger une dernière fois dans le lac. Les plongées achevées, tout le monde remballe son matériel pour le charger sur la dameuse. Afin de clore ce magnifique week-end, la fameuse descente en luge s’impose : une descente épique et pleine d’adrénaline, à l’image de ce magnifique week-end passé au Lac de Lioson. 

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.